You are currently viewing Arrêtez les réseaux sociaux…

Arrêtez les réseaux sociaux…

Ecrit par Mireille Rouquette, le vendredi 11 décembre 2020 à 7h.

Ce titre va vous paraître accrocheur et pour cause : à l’heure où il est plus qu’important de communiquer sur son activité, comment peut-on dire ce genre d’inepties…

Pour preuve, les chiffres concernant l’importante hausse de l’utilisation des réseaux sociaux et qui, sans contestes, sont liés aux confinements ont été commentés par We Are Social comme étant « la plus forte augmentation trimestrielle que nous ayons constatée depuis que nous avons commencé à produire des rapports en 2011 ! ».

Chiffres, analyses et graphismes détaillés sur wearesocial.com (Les utilisateurs de médias sociaux franchissent le cap des 4 milliards alors que l’adoption mondiale s’intensifie).

Source : https://wearesocial.com/fr/blog/2020/10/les-utilisateurs-de mediassociaux-franchissent-le-cap-des-4-milliards-alors-que-ladoption-mondiale-sintensifie

article-invite-mireille-rouquette
Les chiffres du digital dans le monde en octobre 2020 Source infographie : We are Social-Hootsuite

Mais ça, on le savait déjà, nul besoin de chiffres, d’analyses et de rapports pour s’en douter.

Alors, pourquoi lancer le débat là où n’importe quel expert du digital vous recommanderait d’augmenter votre présence numérique afin de garder le lien avec vos clients et trouver de nouveaux prospects.

Détrompez-vous, ce n’est pas tant une énormité que de se poser la question de sa présence sur les réseaux sociaux, c’est même d’actualité quand on parle de rentabilité et même de ROI (Return On Invest : retour sur investissement).

A l’heure des algorithmes qui brident de plus en plus la visibilité des publications, des pages et même des campagnes de pubs, la concurrence se fait rude quant à une course à la visibilité et à un besoin vital d’être reconnu sur la numéricosphère.

Il s’agit de polémiquer sur les priorités qu’on est obligé de s’imposer pour son business et celles qui sont primordiales pour accroître sa notoriété et trouver de nouveaux clients.

Il y a quelques temps, je prônais encore l’importance de maintenir un lien fort et constant avec sa communauté sur les plateformes de médias sociaux au risque d’y passer un nombre incalculable d’heures.

Le confinement m’aura appris une chose : me recentrer sur l’essentiel.

reseaux-sociaux-article-invite-calendrier-de-lavant-2020
Quelle pilule digitale ? La bleue ou la rouge, ou alors la verte ou la jaune… attention à l’overdose – Image Pixabay

Il a fallu faire l’état des lieux et estimer ce que m’avait rapporté une lutte acharnée pour, non seulement produire un contenu journalier qualitatif et constant mais aussi le suivi acharné de mon nombre d’abonnés et de désabonnés.

La veille du nombre de likes sur mes publications, des réponses, des commentaires, des partages, des contacts ainsi que des remerciements en MP (Message Privé) pouvait s’apparenter à un rapport de dépendance en cette addiction aux réseaux sociaux que cultivent les propriétaires de ces plateformes.

Je vous passe la recherche de nouveaux abonnés, la modération, les likes, commentaires et suivis des comptes de mes abonnés.

Vous pouvez également imaginer le rendement, rapporté au temps passé, lorsqu’on y additionne le temps consacré à la gestion de comptes clients.

Au final, le bilan était saisissant : très peu de recommandations et de prospects gagnés en comparaison au temps passé à utiliser toutes les techniques de community management, de Groth Hacking, de storytelling, de copywriting, sans oublier la création de vidéo, la retouche photo et bien d’autres.

Alors, vous allez me dire que tout ce que j’ai pu donner comme recommandations sur la communication digitale ainsi que sur la gestion des réseaux sociaux ne marchent pas ?

La réponse est non… et si 😉

Si, toutes ces recommandations marchent mais lentement.

Et non, elles peuvent ne plus fonctionner de cette façon parce qu’elles évoluent en fonction des changements d’algorithmes (et puis, ça a toujours été le cas, le monde du digital est sans cesse en évolution).

Je m’explique sur cette hésitation, ne me jetez pas de tomates tout de suite. J

J’ai souvent prôné la nécessité de créer une communication qui met l’humain au cœur du digital et je ne m’en départirai pas.

Mais comment faire quand, après avoir appliqué ce précepte et utilisé les techniques de gestion de réseaux sociaux citées plus haut, un grand nombre de personnes sur les plateformes de médias sociaux restent hermétiques à toute forme de lien social, de réciprocité ou même d’intérêt ?

Que faire quand les algorithmes des dites plateformes vous complexifient votre « ascension » et brident de plus en plus le lien ainsi que la visibilité auprès de votre cible ?

Et bien rien, ou alors faites-en moins !

reseaux-sociaux-calendrier-de-lavent-mycmmag-2020
C’est la chute terrible : lorsque vous vous rendez compte que tout ça n’a servi à pas grand chose – Image Shutterstock

Je sens les tomates qui frétillent dans vos mains et l’irrépressible envie de me les balancer, mais attendez encore un peu, vous les jetterez à la fin. J

Votre temps est précieux. Mal dépensé, c’est un retour sur investissement en dessous de la barre du zéro et c’est la faillite assurée.

Usez des médias sociaux et des codes qui régissent leur utilisation sans en faire l’outil principal du développement ou de la rentabilité de votre business. Les réseaux sociaux doivent juste être une des preuves sociales de votre réussite.

D’où mon affirmation :

Arrêtez les réseaux sociaux !…

…si c’est pour y perdre votre temps et donc procrastiner sur les tâches importantes que vous devriez consacrer à faire grandir votre entreprise

…si le retour sur investissement n’est pas concluant et donc rentable pour votre marque

…et si le temps que vous y passez est trop important par rapport aux business engendré

Qu’est-ce qu’on fait alors, on abandonne tout ?

Ah ! Je vous sens crispés et je vois qu’à force d’impatience, la tomate dans votre main n’est plus que purée… J

reseaux-sociaux-calendrier-de-lavent-mycmmag-2020
Rencontrer son prospect vaut mille analyses et mille partages sur les réseaux sociaux Compilation d’images : Freepik (par Stories)/Pixabay/Mireille Rouquette (retouches)

Ma recommandation ? Ce n’est pas une recommandation, ce n’est que du bon sens et vous l’utilisez sûrement déjà mais dans quelle proportion ?

On garde le slogan « Mettre l’humain au cœur de la communication » mais on le transpose dans la vraie vie.

Il n’y rien de mieux que le rapport humain et la proximité avec sa cible. Elle vous le rendra bien et vous gagnerez plus qu’un client ou qu’un abonné : vous gagnerez un ami. Sur vos réseaux sociaux, allez plus loin qu’un like ou qu’une connexion en MP, prenez contact avec vos abonnés.

Ok, vu les circonstances ça va être dur en ce moment de se rencontrer, mais ça va changer et en attendant, le téléphone et la visio marchent aussi.

Pourquoi ne pas prospecter en escargot ? C’est à dire commencer d’abord à prospecter et à communiquer autour de chez soi avant d’agrandir son périmètre de prospection. Souvent, on se dit qu’il faut aller loin pour trouver plus de clients alors que des opportunités peuvent se créer dans sa ville, son quartier, sa rue, son immeuble, ses voisins proches. Autour de chez vous il y a des personnes qui ne savent pas ce que vous faites et vis versa.

Peut-être qu’à connaître un peu plus votre voisin d’en face, vous pourriez vous rendre compte qu’il a pour ambition de monter son entreprise de vente de masques humoristiques en tissu et que vous pourriez le coacher ?

Si vous créez des vêtements pour enfants et que votre voisine du deuxième adore habiller ses filles avec des vêtements uniques qu’elle ne trouvera pas chez H&M, sans doute qu’elle sera une cliente qui pourrait auprès des autres mamans vous faire de la pub ?

Pour toutes ces connexions que vous ferez autour de vous, pensez à les inviter sur vos réseaux sociaux, afin qu’ils se connectent aussi à votre univers digital.

Vous allez devoir communiquer et créer du lien avec vos prospects en dehors des réseaux sociaux Image : Freepik (par pch.vector), Mireille Rouquette (retouches)

Vous l’aurez compris, il faut donner de sa personne, aller vers les autres, apprendre à bien communiquer et parler de soi car le personal branding se fait aussi dans la vraie vie.

De plus, vous allez acquérir une connaissance approfondie de votre cible, ainsi, vous saurez comment lui parler et la toucher. Vous aurez une approche réelle de ses comportements car vous l’aurez avant tout écouté et appris à cerner ses besoins, pas ceux d’un hypothétique persona.

N’hésitez pas à vous servir de vos deux mondes : le digital et la vraie vie. Vous êtes la passerelle entre les deux.

Les entrepreneurs qui auront compris que le monde de demain ne sera pas figé, sauront comment appréhender les défis que l’avenir nous réserve.

S’il vous reste un peu de tomate et si au final vous n’allez pas les lancer, vous pouvez toujours en faire des sauces et vous lancer dans la vente de sauces tomates aromatisées ? 😉

Mireille Rouquette sur LinkedIn

Besoin d’informations ou d’un devis, contactez-moi par ici.

Vous souhaitez lire mes articles pou suivre mon actualité, c’est ici 

0 0 0 0

BekBek

Je suis Bekir YILDIRIM. Blogueur chevronné, j'écris et partage des articles ainsi que des communiqués de presse dans le web et le webmarketing. Je suis aussi un passionné en Community Management et j'exerce le métier de Community Manager par passion depuis 8 ans.

Laisser un commentaire