SEA : les barrières linguistiques

SEA : les barrières linguistiques

Ecrit par Terence Abut, le 27 Octobre 2017 à 15h.

La semaine dernière (SEA), nous avons conclu que le SEA reste un moyen efficace mais coûteux pour positionner votre site dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Mais qu’en est-il de votre stratégie de référencement payant à l’international ?

Les régies publicitaires comme Google Adwords différencient bien les groupes linguistiques et la localisation géographique. Cela veut dire que lorsque vous placez une enchère sur un mot-clé en français, cette enchère est valable dans le monde entier, à tous ceux qui font leurs recherches dans cette langue. Ça peut être intéressant pour votre développement à l’international, surtout si vous proposez des biens et des services disponibles à la vente par-delà vos frontières. La question est de savoir comment mettre à profit une stratégie de SEA efficace pour être visible dans les marchés francophones du monde entier.

Le SEA comme défini précédemment, fonctionne par enchère sur des mots-clés. Il est donc important de définir tous les mots-clés qui peuvent vous placer en tête de liste sur les moteurs de recherche. Mais, même en France, vous pouvez vous confronter à une multitude de différences dialectiques. Simplement dit, certains français disent « Pain au chocolat » lorsque d’autres parlent de « Chocolatine ». Il est donc important de vous appuyer sur les statistiques de votre site pour savoir depuis quelle région il y a le plus de connexions. Il convient de dire que si votre site cartonne au Québec et en Bretagne, les mots-clés que vous allez utiliser sont nombreux et bien loin de leur synonyme dans votre langue maternelle. Et c’est bien là encore une fois tout le problème du SEA. Vous allez augmenter le nombre d’enchères pour finalement n’avoir aucune assurance de votre leadership dans les moteurs de recherche. De plus, pour répondre à une demande hors de votre zone de départ, vous allez devoir adapter votre offre, donc engager du personnel ou un consultant, un coût non-négligeable pour votre société.

Avant de se lancer dans le SEA, privilégiez le référencement naturel. Le SEO est gratuit, vous permet de pérenniser votre position dans les résultats des moteurs de recherche sans pour autant requérir votre attention et votre argent en permanence. Le SEA peut être intéressant pour faire des tests dans d’autres groupes linguistiques pour savoir si votre offre peut intéresser ailleurs. Il est possible de dépenser peu pour obtenir une analyse de marché intéressante.

Aujourd’hui, à l’ère de l’Union Européenne, les populations sont libres de se déplacer et travailler partout dans ses frontières, soit 24 langues officielles et 230 minorités linguistiques qui se déplacent librement. Cela a donc changé les manières de parler aux consommateurs. Quelles sont les stratégies qui ont vu le jour pour communiquer auprès des populations intra-européennes ?

Si vous aussi, vous avez développé une stratégie inter-linguistique pour votre référencement, partagez votre expérience. De quelles manières parlez-vous au consommateur provenant de plusieurs pays ?

Publié par Bekir YILDIRIM.

Facebook : https://www.facebook.com/mycmmag/ 

Twitter : https://twitter.com/mycmmag?lang=fr 

Google+ : https://plus.google.com/u/0/+BekirCemYildirim

Tumblr : http://blog-mycmmag.tumblr.com/

0 0 0 0

BekBek

Je suis Bekir YILDIRIM. Blogueur chevronné, j'écris et partage des articles ainsi que des communiqués de presse dans le web et le webmarketing. Je suis aussi un passionné en Community Management et j'exerce le métier de Community Manager par passion depuis 8 ans.

Laisser un commentaire

Fermer le menu