Les compétences réelles d’un Growth Hacker

Les compétences réelles d’un Growth Hacker

Écrit par Arthur d’Hausen, le samedi 26 octobre 2019 à 14h48.

Vous avez certainement entendu parler de cette fonction populaire en start-up. Le Growth Hacker est le nouveau responsable marketing des petites et moyennes entreprises. Il est maintenant en charge d’accélérer la croissance économique.

Rappel : qu’est-ce que le growth hacking / growth marketing ?

Le principe du Growth Hacking est d’accélérer la croissance d’une start-up.

Comment ? En effectuant des tests continus (ou itérations) afin d’améliorer continuellement ses campagnes marketing et le produit commercialisé. Le Growth Hacker va donc accompagner le client du début à la fin du cycle de vente :

  • Acquisition : découverte du produit, visite du site, inscription à la newsletter.
  • Intérêt : intérêt pour différentes thématiques autour du produit, en créant un parcours utilisateur idéal.
  • Conversion : Transformer l’utilisateur en client.
  • Feedback : retours précis des clients sur les prestations offertes.

Satisfaction : donner aux utilisateurs une expérience extra-ordinaire, pour entraîner un acte de recommandation de sa part.

Certains parlent également du modèle AARRR, qui reprend ces mêmes étapes (en anglais : Acquisition, Activation, Rétention, Recommandation et Revenue).

Le Growth Hacker agit donc sur l’aspect communication de l’entreprise, mais également sur le produit, qui doit parfaitement répondre aux besoins des clients. (En anglais, on parle de Product Market Fit)

Compétences : le Growth Hacker doit-il savoir coder ?

Cette question est assez partagée. En effet, aujourd’hui, il existe énormément d’outils très pratiques, qui permettent au Growth Hacker d’effectuer des tâches très rapidement, sans avoir besoin de coder :

  • Les outils d’emailing
  • Les outils d’A/B Testing
  • Les outils d’analyse web
  • Les outils d’automatisation
  • Les outils qui créent des liaisons entre différents logiciels (par le biais des API)
  • Les outils de scrapping (crawl de pages web pour aller rechercher des informations)
  • Les régies publicitaires
  • Les bases de prospections en BtoB

… Et tout autre outil digital ou physique qui lui permettra de multiplier la croissance

Ici, je préfère prendre le parti pris du Growth Hacker codeur. S’il n’hésite pas à utiliser ces outils, le growth marketeur a besoin de comprendre ce qu’il fait et souvent, il aura besoin de créer ses propres hacks. Pour cela, il aura assurément besoin de plonger dans le code pour créer un programme personnalisé, que personne n’utilise encore et qui relève d’une innovation.

En effet, un Growth Hacker peut tout à fait “copier” les techniques d’acquisition déjà utilisées. Cependant, l’aboutissement de sa profession est la création d’une stratégie complètement adaptée à la situation de sa start-up et de son marché.

Le Growth Hacking ne se réfère pas à des compétences, mais à un état d’esprit.

Si vous souhaitez devenir Growth Hacker, vous devez vous demander : quel langage de programmation devez-vous apprendre ? HTML, Java, Python… De très nombreuses technologies web ou mobiles sont à votre disposition. L’important n’est pas le choix d’un langage, mais la capacité à apprendre et à s’adapter.

Pour cela, le Growth Hacking n’est pas un ensemble de compétence mais réellement un état d’esprit. Son objectif est de repérer différentes situations problématiques qui permettront d’améliorer les ventes, etc.

Pour cela, on peut dire que le Growth Hacker doit posséder des qualités incontournables : 

  • Une capacité à se débrouiller dans chaque situation
  • Un esprit créatif et entrepreneur
  • Une analyse poussée et précise
  • Une rigueur dans les démarches et la recherche de résultats
  • Une capacité (ou motivation) d’apprentissage
  • Une rapidité d’exécution

Vous l’aurez compris, quand on exerce ce métier, on ne connaît pas de routine. Chaque action ou campagne est différente et doit se différencier par une innovation continue. Bien sûr, avec cette démarche, vous n’allez pas révolutionner votre entreprise comme cela, mais chaque petite victoire vous rapprochera de vos objectifs. En suivant ces conseils, vous allez devenir une machine de guerre, alors foncez !

Publié par Bekir YILDIRIM

Facebook

Twitter 

Instagram

Tumblr

0 0 0 0

BekBek

Je suis Bekir YILDIRIM. Blogueur chevronné, j'écris et partage des articles ainsi que des communiqués de presse dans le web et le webmarketing. Je suis aussi un passionné en Community Management et j'exerce le métier de Community Manager par passion depuis 8 ans.

Laisser un commentaire

Fermer le menu