Blockchain, une révolution pour les marchés financiers !

Blockchain, une révolution pour les marchés financiers !

Ecrit par Terence Abut, le Mercredi 7 Mars 2018 à 16h35.

Blockchain est une nouvelle technologie qui a vu le jour en même temps que les crypto-monnaies. C’est un système de stockage et de transmission de données reliées par « blocs ». L’avantage de ce système est bien sûr l’utilisation de la cryptographie pour sécuriser les informations, mais également les liens créés entre les « blocs » de données. Ce nouveau système peut révolutionner les marchés de la finance. Comment la Blockchain peut-elle optimiser la recherche de nouveaux produits financier ?

Pour comprendre comment la Blockchain peut (va) révolutionner les marchés financiers, il faut comprendre son fonctionnement. La Blockchain répond à une problématique simple. Devant un flot de données incessant propre à notre monde actuel, comment déterminer le bon du mauvais ? La Blockchain fonctionne ainsi : Imaginez 3 blocs A, B et C collectant des informations sur une société. Dans ces trois blocs séparés, les gens vont y rentrer des données (Chiffre d’affaire, nombre d’employés, d’actions, communication d’entreprise, etc). Ces trois blocs bien distincts seront liés par des nœuds empêchant toute entrave à la récolte de données de l’un ou de l’autre tout en permettant d’accéder aux contenus dans leur entièreté.

Mais quel intérêt par rapport un système de stockage classique ? Tout simplement la fiabilité des informations et leur cryptage. Imaginons que le bloc A et B contiennent des informations vérifiées et que le bloc C ne contient que des rumeurs et autres erreurs sur la société dont il est question. Alors toutes les données sont potentiellement corrompues ? Non. Car la Blockchain est une forme d’application de la solution du « problème des généraux byzantins ». Ce problème mathématique part du principe qu’un ensemble de données et composants informatiques peuvent travailler de concert pour gérer les défaillances (ou malveillances).

Dans le cas de la Blockchain, les blocs vont arriver à un consensus pour déterminer que le bloc C doit être partiellement vérifié (ou bloqué). Et grâce à la séparation de A, B et C par des nœuds, aucune corruption ne peut être constaté sur les blocs sûrs. C’est pour ces raisons que les crypto-monnaies s’appuient sur les technologies de Blockchain pour sécuriser les transactions et les montants. Alors comment appliquer ça à la recherche de nouveaux produits financiers ?

Rappelez-vous de la crise des Subprimes de 2007 à 2011. Les marchés financiers du monde entier se sont rendu compte que près de 3 millions de foyers américains étaient en défaut de paiement sur leurs biens immobiliers. En effet, pris individuellement, les prêts accordés étaient risqués. Mais une fois regroupés et transformés en produit financier global, tous les prêts individuels devenaient sûrs aux yeux des agences de notation. Les banques du monde entier ne se sont pas restreintes d’acheter ces « packs ».

L’investissement semblait à priori sûrs puisque si un foyer arrive en défaut de paiement, la maison est automatiquement reprise par la banque en tant que dommage collatéral. Bien évidemment, les marchés n’avaient pas prévu la défaillance de plus de 3 millions de crédit aux États-Unis. La Blockchain aurait tout simplement pu éviter cela lorsque les données contenues dans tous les blocs concernant les crédits fonciers présentaient tous un risque de défaut de paiement. Les blocs de la chaîne seraient arrivés de manière informatique à un consensus : celui de danger.

Maintenant, imaginez une Blockchain qui récolte les données de la bourse de Paris. Dans les blocs, on aurait l’historique des valeurs en bourse, les lois concernant les marchés financiers, les dossiers en cours de négociation par le gouvernement, les actualités des entreprises côtés, etc. Et vous pourrez configurez cette Blockchain pour créer des groupes de « blocs » séparant les informations d’une société à une autre. Et là, il vous suffira de voir quels groupes arrivent à un consensus « positif » pour avoir plus de certitudes dans vos investissements. Evidemment, cette idée n’est pour l’instant qu’une hypothèse.

Rassembler toutes ces données serait un vrai travail de titan et requerrait une puissance de calcul propre à un ordinateur quantique. Et ce genre de technologie n’est accessible qu’aux gouvernements ou entreprises ultra-riches. Mais les sociétés utilisent de plus en plus de chatbots et intelligences artificielles pour répondre à leur problématique de traitement de données.

Nous sommes donc en train de tendre vers un futur ou les entreprises auront accès à plusieurs IA relativement peu coûteuses pour traiter ce flot d’information nécessaire à la construction d’une Blockchain efficace sans faire appel à un ordinateur quantique. D’autres entreprises s’en servent déjà pour sécuriser leurs transactions et permettre à des commerçants d’accepter des crypto-monnaies en guise de paiement.

En effet, puisque la Blockchain décentralise les informations et s’appuie sur des valeurs vérifiées et approuvées, l’ensemble des données sont pratiquement infalsifiables. Ce n’est pas une certitude car monter une Blockchain requiert des compétences informatiques avancées. Il est recommandé de faire auditer son « Smart contrat », c’est-à-dire le processus automatisé de vérification d’informations.

Un besoin pour vos produits de placement en financement, voici les experts en la matière : http://bit.ly/2FBlpwa 

Publié par Bekir YILDIRIM.

Facebook : https://www.facebook.com/mycmmag/ 

Twitter : https://twitter.com/mycmmag?lang=fr 

Google+ : https://plus.google.com/u/0/+BekirCemYildirim

Tumblr : http://blog-mycmmag.tumblr.com/

0 0 0 0

BekBek

Je suis Bekir YILDIRIM. Blogueur chevronné, j'écris et partage des articles ainsi que des communiqués de presse dans le web et le webmarketing. Je suis aussi un passionné en Community Management et j'exerce le métier de Community Manager par passion depuis 8 ans.

Laisser un commentaire

Fermer le menu